Réseaux d’entraide : une clef du renouvellement syndical

C’est en mettant les moyens pour former et animer un réseau de délégués sociaux que la FTQ, le premier syndicat québécois, conforte sa position avec des militants dont le rôle est reconnu par les salariés. Un nouveau rapport de force est à la clef avec les employeurs. Un réseau français de délégués sociaux voit le jour via notamment un partenariat entre la FTQ et le syndicat CFTC de la métallurgie de l’Essonne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *